Génie agricole

Tout comme l’agronomie, le génie agricole englobe plusieurs secteurs d’intervention en milieu agricole. UDA offre un vaste éventail de services d’ingénierie agricole répondant aux besoins en constante évolution de sa clientèle. L’équipe comprend des ingénieurs agronomes expérimentés et polyvalents, travaillant de concert avec les autres spécialités, le client et les différents intervenants d’un projet, de manière à concevoir des solutions personnalisées, durables et novatrices. Les domaines du génie agricole couverts par UDA sont la conservation des sols, la gestion des eaux de surface et souterraine, le traitement des fumiers, la production d’énergie, la machinerie agricole et autres infrastructures agricoles. En plus des projets concrets, UDA réalise des études de préfaisabilité et faisabilité.

Services offerts

  • drainage souterrain et éléments reliés;
  • conception de mesures de protection de l’environnement agricole;
  • gestion des eaux de surface en milieu agricole;
  • étude des besoins techniques pour l’aménagement de bâtiments ou d’installations agricoles;
  • étude technico-économique (faisabilité, préfaisabilité);
  • protection des berges, digues et enrochement;
  • recherche et développement.

Projets en : Génie agricole

Projet 

Influence des trémies-abreuvoirs

En production porcine, les normes d’entreposage des lisiers ont longtemps été basées sur des données issues de l’étranger. Le développement de nouveaux types d’abreuvoirs a mené au constat que leur utilisation permettait une réduction substantielle des pertes d’eau d’alimentation menant également à une diminution observée des besoins en entreposage des lisiers. Afin de chiffrer ces économies, UDA a reçu le mandat de déterminer la production de fumier issu d’établissements porcins équipés de tétines, et de les comparer à des établissements équipés de trémies-abreuvoirs ou de bols-abreuvoirs. Cinq fermes de chacun des trois types ont été suivies sur une période de 12 mois, ce qui a permis d’établir la valeur réelle des économies en capacité d’entreposage requise pour les lisiers.

Sur la base de ces données, de nouvelles normes provinciales de capacité d’entreposage des lisiers ont été redéfinies en fonction des types d’abreuvoirs utilisés, ce qui a permis une économie substantielle pour le producteur agricole de même que des économies au niveau des subventions.

Relocalisation du complexe laitier, AAC Lennoxville

La relocalisation du complexe laitier d’Agriculture et agroalimentaire Canada (AAC) à Lennoxville a nécessité une analyse détaillée des besoins menant à l’élaboration d’un Programme fonctionnel et technique (PFT) et d’une évaluation des coûts.

Pour réaliser ce PFT, UDA a procédé à la rencontre des groupes de chercheurs afin de préciser les priorités de recherche et les besoins techniques requis pour rencontrer les standards élevés de cette équipe.

Avec l’appui de partenaires spécialisés, UDA a établi un PFT combinant à la fois les besoins en gestion et en élevage opérationnel d’un troupeau de 125 vaches en lactation, tout en assurant les fonctionnalités qu’imposent les divers projets de recherches ayant cours simultanément sur ces mêmes animaux.

Une évaluation des coûts associés à l’ensemble du projet et de diverses options a aussi complété ce mandat. Le PFT a par la suite mené à la phase des appels d’offres pour la réalisation des plans et devis de construction.

Étude de relocalisation des serres, Ville de Montréal

Depuis plusieurs années maintenant, la Ville de Montréal exploite une importante pépinière localisée à Ville de L’Assomption. Cependant, la production de fleurs et de plantes était encore réalisée aux serres situées au Jardin botanique de Montréal. La Ville de Montréal a mandaté UDA afin de procéder à une étude de relocalisation du complexe de serres du Jardin botanique et son intégration aux bâtiments situés à la pépinière de L’Assomption.

Le rôle d’UDA a été de préciser les besoins spécifiques de production et de proposer diverses alternatives d’intégration aux bâtiments et activités de L’Assomption.

Une étude économique et une évaluation des coûts de construction et d’exploitation préliminaires ont également permis à la Ville de Montréal d’intégrer cette option dans son processus de décision administratif.

Modifications de plans de drainage souterrain, Ultramar

Dans le cadre de la préparation du projet de l’oléoduc Ultramar, entre Montréal-Est et Lévis, UDA a procédé aux modifications des systèmes de drainage souterrain sur environ 70 km de terres agricoles traversées par l’implantation de l’oléoduc.

Le rôle d’UDA a été de retracer, récupérer et analyser les systèmes de drainage souterrain de chacune de ces fermes, d’analyser l’impact de l’installation de l’oléoduc sur ces parcelles de terre, de procéder aux modifications requises et d'assurer la surveillance de chaque installation lors des travaux de construction. UDA a également rencontré chaque propriétaire concerné afin de présenter à ceux-ci les modifications prévues.