Recherche et développement

Au fil des ans, UDA a réalisé plus de 40 projets de Recherche et Développement (R & D) reliés à divers secteurs de l’agriculture : production de biogaz, machinisme agricole, bâtiment, traitement des fumiers, gestion et traitement des biosolides, drainage souterrain, irrigation souterraine, gestion de l’eau, méthodes culturales, insecticide botanique, etc. L’expertise d’UDA est plus spécifiquement orientée vers la recherche appliquée, le développement et les essais sur le terrain. UDA a également participé à l’élaboration de divers protocoles d’essais et de prises de mesures associés à des procédures ou méthodes de nature scientifique. UDA peut ainsi contribuer à la mise en place de méthodologies spécifiques ou à la réalisation de tels projets de R & D.

Services offerts

  • élaboration de protocoles;
  • revue de littérature;
  • collecte de données;
  • analyse des résultats;
  • rapport de recherche;
  • article scientifique.

Projets en : Recherche et développement

Projet 

Irrigation souterraine de la pomme de terre

Le drainage souterrain et la technique de contrôle de nappe sont maîtrisés depuis plusieurs décennies au Québec. Certaines cultures telles que la pomme de terre ont le potentiel de bénéficier de façon importante d’une disponibilité d’eau sans interruption.

UDA a procédé à un projet de R & D visant à concevoir un système d’irrigation souterraine de la pomme de terre, à procéder à sa gestion durant une saison de croissance et à en évaluer les avantages et inconvénients techniques et économiques en utilisant le système de drainage souterrain existant sur la ferme.

Bien que la technique soit économique, le projet a fait ressortir un certain nombre de contraintes reliées à l’approvisionnement en eau, de même qu’à sa qualité, sur la pérennité du système de drainage en place.

Conception d’un digesteur anaérobie

UDA a été à l’origine de la conception, la construction et l’exploitation du premier digesteur anaérobie à être construit sur une ferme en opération au Québec. Ce digesteur, construit au cours des années 80, a été opéré avec succès pour le traitement du fumier d’un troupeau de 350 vaches laitières à Pike River. Le biogaz produit permettait la production d’électricité utilisée sur cette ferme de même qu’une quantité appréciable de chaleur utilisée pour le chauffage de divers locaux, dont la salle des veaux et le salon de traite.

Ce projet était appuyé par Agriculture et Agroalimentaire Canada. Sur cette base, divers projets de R & D secondaires ont été réalisés en utilisant ce digesteur, dont la collette de données de production, l’automatisation de plusieurs composantes d’exploitation, la séparation des solides et du liquide du fumier digéré, et enfin l’évaluation de différents matériels synthétiques pouvant être utilisés dans la fabrication de ballons pour l’emmagasinage temporaire du biogaz.

Protocole standardisé d’évaluation des odeurs

Le MDDELCC a développé un Guide sur la valorisation des matières résiduelles fertilisantes, lequel inclut divers critères à respecter en fonction du degré d’odeur pouvant être dégagé par une matière résiduelle particulière. Plusieurs des matières à valoriser sont connues et/ou ont été classifiées par un groupe d’experts reconnus. Cependant, certaines matières sont moins bien connues, alors que diverses situations particulières ayant mené à la production de cette matière résiduelle peuvent également avoir influencé la quantité d’odeurs pouvant être dégagées. Enfin, mentionnons que certains additifs ou autres produits peuvent avoir la capacité de modifier l’odeur d’une matière résiduelle.

Dans ce contexte, UDA a collaboré à la réalisation d’un mandat visant à établir un protocole standardisé afin d’évaluer la catégorie d’odeur dans laquelle une matière particulière pourra être classée et gérée.

Cette procédure est maintenant intégrée au Guide de valorisation des matières résiduelles fertilisantes du MDDELCC et est offerte pour le reclassement de toute matière de nature odorante.