Pipeline

C’est quelque 2 500 kilomètres de projets de pipelines auxquels UDA a participé au Québec en collaboration avec ses clients et la participation des intervenants concernés dans des environnements des plus diversifiés. Pour chacun de ces mandats, UDA joue un rôle important, de coordination, de vulgarisation, de gestion, aux rencontres avec les divers intervenants, dans la préparation et l’édition de rapports et documents de toutes sortes et ce, à toutes les étapes des projets, en vue notamment d’obtenir les autorisations/permis des autorités réglementaires (municipale, régionale, provinciale et fédérale) concernées par ces projets.

Services offerts

  • étude d’impact sur l’environnement;
  • étude agroforestière;
  • coordination des divers experts;
  • collaboration à la consultation et l’information auprès des propriétaires, du grand public, de groupes de toute sorte et des autorités réglementaires;
  • inventaires agricole, forestier et environnemental au terrain;
  • élaboration de mesures d’atténuation agricole, forestière et environnementale;
  • demandes de permis et d’autorisation (municipal, régional, provincial et fédéral);
  • inspection environnementale lors des travaux;
  • suivi environnemental suite aux travaux (période de 2 à 7 ans);
  • agents de liaison en vue de l’obtention de signatures d’option et de servitude;
  • témoins experts devant le Bureau d’audiences publiques sur l'environnement (BAPE), la Commission de protection du territoire agricole du Québec (CPTAQ), le Tribunal administratif du Québec (TAQ) et l’Office national de l’énergie (ONÉ);
  • valorisation de biosolides pour la revégétalisation d’emprises dégradées;
  • recherche à l’établissement de communautés végétales stables sur les emprises de réseau en exploitation;
  • supervision d’entretien d’emprises de réseau en exploitation;
  • demandes de permis et d’autorisation pour effectuer des travaux de vérification et d’entretien de réseaux en exploitation.

Projets en : Pipeline

Projet 

Pipeline Saint-Laurent (Ultramar)

En 2004, dès l’initiation du projet d’Ultramar, UDA a participé très activement (incluant la phase de préfaisabilité) à l’ensemble des démarches requises pour l’obtention des permis/autorisations auprès des organismes réglementaires (MDDEP, BAPE, CPTAQ, MPO, TC, Municipalités, MRC, etc.) nécessaires à la construction de son pipeline d’environ 240 km situé entre sa raffinerie à Lévis et ses installations d’entreposage à Montréal-Est.

UDA a également été très impliquée dans le processus d’information et de consultation des divers intervenants, et ce, à chacune des phases de réalisation de ce projet d’envergure. En fait, le pipeline d’Ultramar traverse les territoires de 10 municipalités régionales de comté (MRC)/villes, 32 municipalités, 5 fédérations de l’Union des producteurs agricoles du Québec (UPA) de même que les terrains de quelque 680 propriétaires.

Diverses mesures d’atténuation ont été appliquées afin de minimiser les impacts anticipés sur l’environnement dont les plus importantes concernaient l’habitat de la rainette faux-grillon de l'Ouest, un secteur réglementé du nématode doré, les restrictions au déboisement dont celles situées sur les territoires des municipalités où le couvert forestier était inférieur à 30 %, les traverses de quelque 250 cours d’eau, les milieux humides, les systèmes de drainage souterrain et la transplantation de quelques espèces à statut particulier.

UDA a aussi effectué l’inspection environnementale des travaux de construction (2011-2012) et de remise en état de la zone de travail utilisée lors de l’implantation du pipeline.

Prolongement vers le réseau de Portland natural gas transmission system (PNGTS) (Gazoduc TQM)

En 1998-1999, Gazoduc Trans Québec et Maritimes (Gazoduc TQM), dont les actionnaires sont TransCanada PipeLines (50 %) et la Société en commandite Gaz Métro (50 %), a procédé à la construction d’un gazoduc d’une longueur d’environ 217 km entre Lachenaie et East Hereford. Pour ce projet, UDA a réalisé les études nécessaires (dont l’étude d’impact sur l’environnement) à l’obtention des autorisations/permis. Le personnel d’UDA a participé étroitement à l’exécution du plan d’information/consultation des divers intervenants impliqués, dont ceux des territoires (9 MRC et plus de 40 municipalités) directement concernés par le projet. En plus de la procédure réglementaire provinciale (étude d’impact sur l’environnement, processus du Bureau d’audiences publiques en environnement - BAPE…), UDA a participé à la procédure réglementaire fédérale impliquant plusieurs autorités réglementaires, dont l’Office national de l’énergie (ONÉ) incluant les différentes phases d’audiences publiques de cette dernière autorité.

Il faut noter que ce projet a notamment conduit à la traversée d’un parc nature, au franchissement de plus de 200 cours d’eau (dont les rivières des Prairies, Richelieu, Yamaska, Magog et Coaticook et le fleuve Saint-Laurent), à la transplantation de quelque 33 000 plants d’une espèce à statut particulier, ainsi qu’à la construction de postes de ravitaillement en carburant pour la machinerie, cette dernière mesure visant à minimiser les impacts potentiels d’un déversement accidentel dans une zone jugée sensible.

Également, lors des travaux de construction et de remise en état final, UDA avait sur place une équipe d’inspection environnementale (jusqu’à 14 inspecteurs) composée de divers spécialistes. Enfin, pour ce projet, UDA a effectué divers suivis dont certains jusqu’à cinq ans, suite à la remise en état final pour vérifier, entre autres, si les mesures d’atténuation mises en place lors des travaux ont permis d’atteindre les résultats escomptés.

Rabaska

Rabaska (société regroupant Gaz Métro, Gaz de France et Enbridge) débutait en 2004 son projet de construction d’un terminal méthanier sur la rive sud du fleuve Saint-Laurent, soit sur le territoire de la Ville de Lévis. Le but du projet était de construire les installations nécessaires permettant de recevoir du gaz naturel liquéfié (GNL) par navire. Le projet comportait une jetée maritime, deux réservoirs de GNL, des équipements de regazéification et un gazoduc de 42 km pour le raccordement du réseau de transport existant. C’est pour cette dernière composante du projet qu’UDA avait comme mandat de préparer les documents requis pour l’obtention des permis et autorisations. UDA a également participé au processus de consultation et d’information mis de l’avant par Rabaska, incluant les rencontres avec les quelque 120 propriétaires concernés par le projet. UDA a effectué les inventaires requis au terrain afin d’établir les mesures d’atténuation spécifiques applicables. Enfin, UDA a participé au processus conjoint d’audiences publiques des autorités fédérale et provinciale.

Gazoduc Bécancour (Gaz Métro)

En 2003, la société en commandite Gaz Métro (Gaz Métro) a initié les démarches requises pour construire un gazoduc d’environ 15 km entre les rives nord (Trois-Rivières) et sud (Bécancour) du fleuve Saint-Laurent. Le principal enjeu de ce projet consistait à la traversée du fleuve Saint-Laurent sur une distance de 2,3 km. UDA a collaboré à ce projet dès son démarrage et lors de sa réalisation (2004-2005) au moment de la construction et de la remise en état final, un mandat d’inspection environnementale lui ayant été accordé. Il est à noter qu’UDA a préparé les documents requis à l’obtention des permis et autorisations et a participé à l’ensemble des processus réglementaires fédéral, provincial régional et municipal. À ce sujet, bien que le fleuve fût traversé par la méthode du forage directionnel, un scénario alternatif d’installation du gazoduc, soit par la méthode en tranchée ouverte, avait été obtenu des autorités réglementaires, lequel prévoyait une gestion importante des navires circulant dans la voie maritime.

AccèsEst (Gazoduc TQM)

C’est en 2007 qu’UDA a débuté son implication dans le projet dirigé par Gazoduc Trans Québec et Maritimes (Gazoduc TQM) connu sous le nom d’AccèsEst – Gazoduc TQM. Ce projet consistait à construire un gazoduc de quelque 235 km, ainsi que des installations connexes, qui devait relier le projet de port méthanier prévu à Cacouna (projet Énergie Cacouna) au réseau existant de Gazoduc TQM situé dans le secteur de Saint-Nicolas de la ville de Lévis. Pour ce projet qui était soumis à l’obtention des permis/autorisations des autorités municipales, régionales, provinciale et fédérale incluant l’Office national de l’énergie, UDA était notamment responsable de produire les documents requis à cet effet. En plus de participer au processus de consultation/d’information mené par Gazoduc TQM, UDA avait comme mandat de rencontrer individuellement les quelque 1 000 propriétaires concernés par le tracé privilégié, afin d’obtenir diverses autorisations de ceux-ci. UDA devait également obtenir la signature de convention d’option et de servitude pour chacun de ces propriétaires.

Prolongement du réseau de transport de gaz naturel sur la rive sud de Québec (Gazoduc TQM)

Gazoduc TQM a prolongé son réseau de transport du gaz naturel vers la rive sud de Québec en 1994. Ce projet a donc nécessité la traversée du fleuve Saint-Laurent entre Saint-Augustin-de-Desmaures (rive nord) et Saint-Nicolas (rive sud). D’une longueur totale d’environ 13 km, ce projet avait comme défi important la construction d’un tunnel (environ 3 m de diamètre) sous fluvial de quelque 3,3 km. UDA a collaboré à ce projet pour l’obtention des permis et autorisations incluant le processus de l’Office national de l’énergie, Gazoduc TQM étant assujettie à la compétence de cette dernière.

Gazoduc Les Cèdres (TransCanada PipeLines Limited)

En prévision d’augmenter la capacité de son réseau de transport de gaz naturel au Québec, TransCanada PipeLines ltée (TransCanada) a ajouté en 2006 un troisième gazoduc adjacent à ceux existants (le premier ayant été construit vers la fin des années 1950) de 914 mm de diamètre (36 pouces), sur une longueur d’environ 21 km, sur le territoire de la MRC Vaudreuil-Soulanges. Étant donné que TransCanada est assujettie à la Loi sur l’Office national de l’énergie (ONÉ), UDA a collaboré à la préparation des documents requis pour obtenir l’autorisation de cet organisme. UDA a donc notamment préparé l’étude d’impact sur l’environnement ainsi que les documents nécessaires afin que la CPTAQ puisse émettre sa décision et que le MDDEP puisse émettre le certificat d’autorisation. UDA a également réalisé l’inspection environnementale des travaux de construction et de remise en état final de la zone de travail.

Installations d’entreposage souterrain de gaz naturel à Saint-Flavien et projets connexes (Intragaz)

Intragaz exploite depuis 1997 des installations d’entreposage souterrain de gaz naturel à Saint-Flavien, à même un gisement de gaz naturel épuisé exploité par SOQUIP entre 1980 et 1994. La mise en exploitation des installations de Saint-Flavien a nécessité la construction en 1997 d’un gazoduc d’une longueur d’environ 25 km par Gaz Métro, entre les installations de Gazoduc TQM, situées à Saint-Nicolas, et les installations d’Intragaz à Saint-Flavien. Dans le cadre de ce projet, UDA a collaboré notamment à l’identification d’un tracé de moindre impact, à la réalisation des diverses études menant à l’obtention, entre autres, des certificats ou autorisations du MDDEP et de la CPTAQ, ainsi qu’à l’inspection environnementale de travaux de construction et de la remise en état final de la zone de travail. Entre 2000 et 2004, UDA a été impliquée dans les raccordements des puits horizontaux forés par Intragaz afin d’augmenter le volume d’entreposage utile des installations de Saint-Flavien. UDA a été impliquée entre autres dans la préparation des documents requis pour l’obtention des autorisations auprès de la CPTAQ et a réalisé de la surveillance ponctuelle sur le plan agricole lors de la construction et de la remise en état final des zones de travail.

Réseau de pipelines Portland - Montréal – Conversion de la conduite de 457 mm au transport de pétrole brut (Pipe-lines Montréal ltée)

En 1999, Pipe-lines Montréal ltée a procédé à la conversion de sa conduite de 457 mm (18 pouces) au transport de pétrole brut qui avait été utilisée au transport de gaz naturel depuis 1987 entre Brigham et South-Portland. UDA a été impliquée notamment à la réalisation des diverses études et à la préparation de documents visant l’obtention des autorisations, certificats ou permis requis auprès de l’ONÉ, du MPO, du MDDEP et de la CPTAQ. Elle a également été impliquée dans la tenue de réunions d’information et dans la surveillance environnementale des divers travaux réalisés sur la conduite, dont le remplacement de la conduite sur une distance d’environ 3,9 km dans la montagne de Sutton, incluant la remise en état final des zones de travail.

Entretien d’un pipeline à Senneville et Ste-Anne-de-Bellevue (Gaz Métro)

Gaz Métro a réalisé en 2009 des travaux d’entretien sur un segment de son réseau de distribution, lequel est localisé sur les territoires des municipalités de Senneville et Sainte-Anne-de-Bellevue. Ces travaux ont principalement consisté à procéder à la vérification du revêtement de la conduite de 508 mm (20 pouces) de diamètre sur 4 km de longueur, à remplacer le revêtement et à effectuer le remplacement de quelques sections de la conduite. Pour ce projet qui a été réalisé en partie à l’intérieur d’un Arboretum, UDA a préparé les documents nécessaires afin d’obtenir les autorisations requises auprès du MDDEP et de la CPTAQ. UDA a également participé à l’étape de consultation/information des intervenants concernés, et réalisé l’inspection environnementale des travaux de construction et de remise en état final.