Biologie aquatique

UDA offre des services de caractérisation et d’évaluation des différentes composantes du milieu aquatique. Ses compétences scientifiques et techniques sont notamment mises à profit dans le cadre d’études d’impact sur l’environnement, de demandes d’autorisations (provinciales et fédérales), de surveillance et de suivi de travaux en milieu aquatique. Son équipe composée de biologistes et de techniciens de la faune a développé cette expertise en évaluant les composantes biophysiques de plus de 1 000 cours d’eau au Québec. L’équipe possède également un important bagage d’expérience incluant l’aménagement et le suivi de frayères, la caractérisation de l’eau et des sédiments ainsi qu’en dynamique de population, en écologie benthique et en océanographie.

Services offerts

  • faune aquatique :

     - inventaire des communautés de poissons à l'aide de filets expérimentaux, de verveux, de          seines et d'appareils de pêche électrique portatifs;
     - identification des poissons (incluant les espèces à statut particulier);
     - identification des aires de reproduction, d'alevinage et d'alimentation;
     - évaluation des potentiels de fraie des habitats;
     - recensement de frayères;
     - aménagement de frayères et suivi post-réalisation;
     - ensemencement, télémétrie et détermination de l'âge des poissons;
     - caractérisation des communautés benthiques;
     - échantillonnage d'organismes planctoniques.

  • habitat aquatique :

     - caractérisation biophysique de rivières, ruisseaux, lacs et étangs;
     - caractérisation du substrat;
     - caractérisation de la végétation aquatique et riveraine;
     - délimitation de la ligne naturelle des hautes eaux;
     - description du faciès d'écoulement;
     - réalisation de profil bathymétrique de base;
     - mesure de la vitesse du courant et du débit;
     - caractérisation physicochimique de l'eau et des sédiments.

Projets en : Biologie aquatique

Projet 

Délimitation de la ligne naturelle des hautes eaux (LNHE)

Pour des projets spécifiques et différents travaux en milieu aquatique, UDA a effectué l’identification et la localisation de la LNHE. Généralement, cette limite est identifiée en utilisant les méthodes publiées par le ministère du Développement durable, de l’Environnement et des Parcs du Québec (maintenant le ministère du Développement durable, de l’Environnement et de la Lutte contre les changements climatiques), soit la méthode botanique experte ou la méthode botanique simplifiée.

Inventaires ichtyologiques

Parmi les divers mandats qu'UDA réalise, plusieurs comportent un volet associé à l'ichtyofaune. Ce fut notamment le cas pour une importante étude d'impact sur l'environnement liée à un projet de pipeline pour laquelle UDA a planifié et réalisé l'inventaire des communautés ichtyologiques et la caractérisation des habitats aquatiques pour plus de 800 cours d'eau. Dans plusieurs régions du Québec, UDA a déployé de nombreuses équipes d'inventaires qui ont procédé à des relevés à l'aide de divers engins de pêche adaptés pour recenser les espèces présentes. Ainsi, près de 70 espèces de poissons ont été identifiées parmi plus de 40 000 individus capturés. Suite à l'analyse des données obtenues, UDA a évalué la vulnérabilité de chacun des cours d'eau et recommandé des méthodes à privilégier lors des travaux en milieu aquatique, ainsi que des mesures d'atténuation spécifiques afin de minimiser les impacts potentiels sur le milieu. Le tout a été présenté dans des rapports scientifiques détaillés en français et en anglais.

Exclusion de poissons préalablement à la réalisation de relevés sismiques

Dans le cadre de la réalisation de travaux sismiques en rivière, UDA a développé un protocole d'exclusion de poissons et de surveillance afin d'évaluer la mortalité potentielle. Ce protocole a initialement été présenté aux autorités en vue d'obtenir les autorisations nécessaires à la réalisation des travaux. Ainsi, différentes techniques ont été utilisées au terrain pour capturer et relocaliser les poissons, les exclure de la zone des travaux et effectuer un suivi en continu pour relever des cas de mortalités. De plus, un protocole d'évaluation de l'effet des travaux sur le lit du cours d'eau a été élaboré afin de documenter le tout à l'aide de caméra aquatique, si nécessaire.

Inventaire de frayères de salmonidés

Lors de la caractérisation d'habitats aquatiques et d'inventaires ichtyologiques, le potentiel de fraie des salmonidés a été évalué dans différents cours d'eau. Suite à cette caractérisation, un projet visant à inventorier le nombre de frayères réelles ainsi qu'à confirmer l'utilisation de frayères documentées a été élaboré. Des cours d'eau abritant des populations d'omble de fontaine ou de saumon atlantique ont été étudiés à l'aide d'aquascopes et de filets troubleaux pour identifier des substrats potentiels et y trouver des oeufs. Ainsi, plusieurs habitats pour lesquels un potentiel de fraie avait été déterminé se sont avérés être des frayères utilisées par les salmonidés. 

Relocalisation de mollusques

Pour divers travaux de construction impliquant un franchissement de cours d'eau, il est souhaitable d'effectuer une caractérisation des habitats et des organismes benthiques. À titre d'exemple, dans le cadre d'un projet de pipeline traversant des cours d'eau reconnus pour abriter une espèce de mulette à statut particulier, une caractérisation benthique a été effectuée. Ainsi, préalablement aux travaux de construction, le repérage, le prélèvement, l'identification et la relocalisation d'organismes bivalves ont été effectués. C'est donc plus de 1 200 individus issus de 10 espèces différentes qui ont été identifiés et relocalisés en guise de mesure d'atténuation.

Évaluation du potentiel de lacs à des fins de prélèvements d'eau

Afin de satisfaire les besoins spécifiques de ses clients, UDA a développé des protocoles de caractérisation de milieux aquatiques sur mesure. Ce fut notamment le cas dans le cadre d'une évaluation du potentiel de différents lacs à des fins de prélèvements d'eau. Pour ce faire, des inventaires ichtyologiques et des caractérisations d'habitats ont été réalisés en plus d'établir le profil bathymétrique de base et d'évaluer la capacité de renouvellement du plan d'eau. L'évaluation a été réalisée dans l'optique d'une potentielle baisse du niveau d'eau et de ses conséquences sur l'utilisation des habitats d'alimentation, de fraie et l'alevinage par les espèces présentes.